1 note
Le soir du 31 ils avaient marché longtemps et s’étaient retrouvés sur le pont au milieu du feu d’artifice, son ventre à elle ressemblait à présent à celui de Mia Farrow dans Rosemary’s baby. Les impacts des fusées les avait fait repartir en arrière et dans la chambre ensuite il n’y avait plus que les bruits des pétards très loin et les cris étouffés des filles mises à l’eau par des garçons fantastiques; Ils se tenaient là. Il fit défiler sans un mot cette vie à deux, cette vie qu’ils avaient eu avant la double otite et les gardes partagées. Il avait enroulé une guirlande de noël autour de sa tête pour la faire rire, elle avait pris une photo. A cet instant elle pensa “Voilà c’est la fin de cette partie de l’histoire, la fin de cette vie là”. Ces deux là une dernière fois.
0 notes
nous ne sommes pas tristes ensemble, je t’oublie.
0 notes
holy motors, leos carax Holy Motors, Leos Carax Holy Motors, Leos Carax
Eh bien! oui, tu es jeune, tu es poète, tu es dans ta beauté et dans ta force… Essaie donc. Moi je vais mourir, adieu, adieu. Je ne veux pas te quitter, je ne veux pas te reprendre, je ne veux rien. Rien. J’ai les genoux par terre et les reins brisés. Qu’on ne me parle de rien! Je veux embrasser la terre et pleurer. Je ne t’aime plus, mais je t’adore toujours. Je ne veux plus de toi, mais je ne peux pas m’en passer. Il n’y aurait qu’un coup de foudre d’en haut qui pourrait me guérir en m’anéantissant. Adieu, reste, pars, seulement ne dis pas que je ne souffre pas: il n’y a que cela qui puisse me faire souffrir davantage. Mon seul amour, ma vie, mes entrailles, mon frère, mon sang, allez-vous-en, mais tuez-moi en partant. Lettre de rupture de George Sand à Musset. 
5 notes
henricrabieres:

HUBERT ET DO
Histoire(s) du cinéma, Jean-Luc Godard